Samedi 10 janvier 2004

Plusieurs milliers de personnes
sont venues dire qu'elles n'oublient pas Estelle




Estelle a disparu par Charlélie Couture (avec l'aimable autorisation de l'Auteur)

Texte écrit par Charlélie Couture après la marche silencieuse

Photos, poèmes et dessins d'enfants de l'école d'Estelle


Messages de soutien


Revue de presse

 

Samedi 10 janvier 2004, un an et un jour après la disparition d'Estelle Mouzin, plusieurs milliers de personnes (entre 3000 et 4000 selon des sources fiables) ont participé, à l'appel de l'association Estelle, à la marche silencieuse organisée à Guermantes. Habitant le village et ses environs, venant de la région parisienne mais aussi de province, adulte ou enfant, chacun est venu rappeler avec espoir et dignité que personne n'oublie Estelle et dire non avec force aux agressions et enlèvements d'enfants. La famille, les proches et les camarades de classe d'Estelle ont tenu, par leur présence, leurs dessins ou leurs poèmes, à marquer cet instant. La marche s'est clôturée dans un moment d'intense émotion et de recueillement collectif, par la diffusion d'une chanson composée par Charlélie Couture à l'attention de la fillette et de ses parents. L'association salue ce geste du coeur de l'artiste, qui a placé toute son intelligence et sa générosité dans un texte d'une rare sensibilité. Les centaines de messages de soutien envoyés sur le site Internet, par courrier ou rédigés sur place seront remis à la famille d'Estelle dans les prochains jours.

Un grand merci à tous les participants et à tous ceux qui étaient avec Estelle et ses proches par la pensée ce samedi 10 janvier.